une femme bohème

Gourous du mindset, entre arnaque et incompréhension

une femme bohème

Gourous du mindset, entre arnaque et incompréhension

Mon “coup de gueule” contre les gourous du Mindset qui nous envahissent au quotidien.

J’assume l’emploi de ce terme, parce qu’à chaque fois que je lis la présentation de…

– LA nouvelle méthode pour faire X ou Y

– LA routine qu’il vous faut pour devenir ça ou ça

– L’ORGANISATION pour gagner X € de CA

J’avoue, je n’en peux plus !

À titre personnel, je n’ai jamais réussi à suivre les conseils de la psychologie positive et j’ai surtout longtemps culpabilisé à cause de cela. Beaucoup d’atypiques sont à la recherche de “solutions” pour calmer leurs montagnes russes émotionnelles 🎢, leurs tendances à la dispersion, au chaos organisé, à la procrastination…

Et leur curiosité légendaire les amène assez fréquemment à écouter et tester tout ce qui peut les faire avancer…

Mais comment des recettes toutes faites pourraient-elles donc nous aider à mieux vivre et mieux comprendre notre mode de fonctionnement alors que nous le revendiquons si singulier ?

Tentons de comprendre leurs processus…

Qu’est-ce que la psychologie positive ?

Le postulat de base de la psychologie positive nait à l’initiative de Martin Seligman dans les années 70 aux USA. Il décide alors de prendre le contre-pied des théories Freudiennes fondées sur les traumatismes de l’enfance.

Être heureux, ça s’apprendrait tout comme on apprend à marcher, à conduire et c’est donc de notre responsabilité.

Naissent alors dans son sillage des psy, des coachs dont Tony Robbins (belle gueule, aujourd’hui multimillionnaire qui fait se déplacer des millions de personnes à 5 000 dollars la journée de séminaire et qui incarne à merveille le message).

Mais, évidemment c’est pour notre bien…

Ce sont les nouveaux évangélistes du 21ᵉ siècle…

Dans la « francophonie », les mêmes apparaissent peu après. Formés à la psychologie positive, mais avec un style différent, adapté à la culture « européenne ».

Ils se disent les leaders incontestés des “ entrepreneurs de leurs vies”, dont le postulat de base est : nous sommes responsables de nos vies, sous-entendu, de nos malheurs.

En clair, si tu veux, tu peux !

Chaque jour, sous couvert de vouloir nous “aider” (vraiment ?), ils nous “balancent” leurs injonctions, ramassis de lieux communs… Mais comment sont-ils si sûrs de savoir ce qui est bon pour nous, pour vous ? Comment peuvent-ils prétendre nous améliorer, nous faire progresser, nous apprendre, sans savoir à minima qui nous sommes ?

Si d’autres sont moins incisifs sur la méthode de vente, ils se rattrapent sur le côté aspirationnel.

Et là, on voit apparaitre florès de jeunes coachs qui, parce qu’ils ont vécu un truc, en font une leçon de vie. Ceux qui vous font une vidéo, un post, une newsletter pour vous inspirer et vous dire tout ce qu’ils ont appris au bout d’une journée de randonnée, de jeûne (qu’ils vont peut-être abandonner au bout de 24 h, car c’est trop dur… mais dont ils sauront trouver un enseignement).

Des accroches bien écrites, des jolies illustrations, une musique inspirante, une grosse dose de culot, voici la version 2.0 :

  • Du stoïcisme,
  • Du vœu de pauvreté devenu “minimalisme”,
  • De la frugalité devenue le jeune intermittent (et je n’ai rien contre puisque je m’y suis mise)

Et pour “un abonnement de 199 € mensuel”, ils vous apprennent à :

  • manger “healthy” pour ne pas devenir obèse en passant votre temps avachi dans vos canapés à visionner leurs vidéos
  • plier vos t-shirts selon une nouvelle méthode japonaise
  • faire le tri dans vos placards…

Et tout cela 100% garantie satisfait ou remboursé, tellement sûrs que leur solution est LA bonne.

Bref, les nouveaux penseurs de notre temps sont arrivés et avant de nous vendre, ils veulent nous inspirer et nous inciter à faire comme eux.

Mais en fait, ils nous abreuvent surtout d’une vision binaire et donc, tellement réductrice.

Leurs recettes fonctionnent sur eux.

Si ça ne marche pas sur nous (encore), c’est qu’il faut (encore) plus en faire et persévérer ? Est-ce une hypothèse ou leur business model ?

Je vous laisse juge 😉

Le danger, c’est que ça provoque pas mal de culpabilité et de sentiment d’impuissance.

Ce n’est vraiment pas ma vision des choses…

Bien sûr, je suis coach… comme eux.

Mais pas vraiment comme ça…

Ainsi, je suis partie 15 jours à vélo durant mes vacances

Et… Je n’en ai tiré aucune leçon !

Rien qui ne m’ait fait grandir,

Rien que j’aurais envie et besoin de vous partager

Que du banal en fait.

Des petites choses peut-être, mais honnêtement, je crains qu’elles ne vous apprennent pas grand-chose :

  • J’ai le goût de l’effort
  • J’ai besoin de pratiquer du sport chaque jour
  • Aller moins vite me fait vraiment du bien, mais je ne pourrai pas faire ça tous les jours
  • Vive la déconnexion, mais Dieu que c’est compliqué
  • Et le vélo, ça fait mal aux fesses Donc, vous voyez, rien de bien neuf.

Pour tout dire, je suis très mal à l’aise avec cette tendance qui veut qu’à chaque fois que nous vivons un événement, une expérience, il faudrait pouvoir en tirer une leçon immédiate, si possible tellement porteuse qu’elle doit être diffusée au monde.

J’avoue : je ne sais pas faire !

En plus, esprit tordu que je suis, j’ai tendance à penser que l’expérience ne se transmet pas. Sinon pourquoi vivrions-nous éternellement les mêmes conflits, les mêmes guerres ?

Ce en quoi je crois moi…

Après presque 20 ans de pratique de ce métier, je me suis forgée des convictions qui patinent ma façon d’exercer.

Mon rôle est de vous apprendre à décoder comment vous fonctionnez pour composer avec

Je ne sais jamais à l’avance quel outil je vais vous proposer Comment le saurais-je alors même que nous nous connaissons à peine ?

Comme vous êtes unique et singulier, cela va forcément m’amener à m’adapter pour répondre au plus près à vos besoins. Charge à moi de trouver dans ces moments-là les outils qui vous conviendront le mieux.

La conscience émotionnelle et l’empathie sont mes fidèles alliées pour vous renvoyer ce qui se pourrait se jouer chez vous.

Un bon accompagnement se construit avec l’alliance que nous aurons créée, clé de voute de tout accompagnement.

Ma formation continue, mon développement personnel et thérapeutique, la supervision que je suis chaque mois sont les garantes de mon niveau de professionnalisme.

Le questionnement et le regard neuf du débutant que je cultive sont de puissants leviers pour vous faire avancer.

Je saurai utiliser mon intuition sans lui donner d’emblée toute la place.

Je ne sais jamais ce que nous allons travailler.

Vous venez avec une difficulté, un « truc » qui vous turlupine et au final, nous déterrons toute autre chose, parfois plus importante, parfois complètement anodine.

Mais justement, c’est CE truc anodin qui va nous faire cheminer et revoir la situation bien autrement.

En résumé

Je ne m’attends à rien, tout peut arriver”.

C’est François Roustang qui l’a dit, et c’est tellement juste.

Plutôt que tirer immédiatement la leçon de ce qui arrive, j’ai besoin de poser plusieurs hypothèses, de les vérifier avant de construire avec vous d’autres options,

Vous ne trouverez ni portail de formation ni solution miracle chez moi.

Ma posture, mon expérience et ma méthode de coach certifiée sont mes meilleurs atouts pour vous faire avancer

Alors, c’est vrai parfois, je me trouve parfois décalée, ringarde même et pas toujours très inspirante Et ce n’est pas bien grave en fait… car l’essentiel, c’est de vous faire progresser VOUS sur votre chemin.

Alors si vous vous reconnaissez dans ma façon de travailler et que vous souhaitez que je vous accompagne, n’hésitez pas à me contacter, nous en parlerons ensemble.

Pour cela, prenez rendez-vous dans mon agenda

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Laisser un commentaire Annuler la réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *