fbpx
masque- isabelle-leclercq-coaching

Bas les masques !

Je n’avais pas du tout prévu d’aborder ce sujet mais une conversation avec une amie m’en a donné l’idée, et je l’en remercie. Alors oui, la question du masque est de circonstance ! Faut-il en porter un ou pas ? Où le jeter, comment le recycler ?Mais en fait je ne viens pas vous parler de ce masque là, qu’il soit cousu à la main, chirurgical, FFP2…même si cette question est digne d’intérêt !


Non, je viens vous parler du masque que l’on choisit (consciemment ou pas) d’arborer dans nos relations avec les autres…Celui qui fait que petit à petit notre entourage professionnel, amical se forge une image de nous. Parfois elle s’avère conforme à celle que nous avons choisie de véhiculer, mais il arrive aussi que le résultat obtenu soit plus éloigné de celui escompté. 

En stratégie de communication on parle d’image perçue et d’image désirée.


Quand le sentiment d'imposture nous conduit à porter le masque

J’ai accompagné il y a peu un dirigeant qui souffrait d’une image « d’arrogant », ce qui le touchait car il était particulièrement sensible . Pour être plus exacte, son n+2 et certains membres du CODIR dans lequel il siégeait le percevaient à la fois comme quelqu’un de hautain ET comme quelqu'un de brillant . Beaucoup louaient son potentiel et ses capacités (pour ne pas utiliser d’autres étiquettes) et pointaient sa difficulté à établir des relations simples et fluides avec le CODIR.

Moi qui le côtoyais, je sentais chez lui un vrai intérêt pour l’autre, bien loin de cette image .

En travaillant tous les deux, il a ainsi identifié qu’il adoptait régulièrement deux comportements qui le mettaient dans une forme d’impasse :


-        A chaque fois qu’il intervenait face à son n+2  ou en CODIR, il imaginait d’abord que ses compétences allaient être remises en question . Allait-il être démasqué dans son imposture ? Pour contenir cette crainte, il déployait alors une énergie folle à convaincre de son intelligence et de ses capacités plutôt que de se centrer sur le lien et la qualité de la relation avec son auditoire. Ce besoin de légitimité, nourri par son syndrome d’imposteur l’amenait à perdre de vue l’importance d’être en lien avec l’autre et de nourrir le besoin de connexion.


-        Pour revenir à la question du masque puisque c’est de cela dont il s’agit, mon client a compris qu’il faisait alors le choix de revêtir un masque pour dissimuler la vulnérabilité dans laquelle il se trouvait lorsqu’il évoluait dans ces  relations « à enjeu». Comment lui si intelligent, si brillant, pour ne pas utiliser d’autres étiquettes pouvait-il ne pas être compris ?

Déposer le masque et accueillir sa vulnérabilité

Le travail que nous avons fait ensemble lui a permis de nommer puis de contourner ses stratégies quasi « inconscientes » et de commencer à percevoir ce qu’il gagnait à accueillir sa vulnérabilité. Les travaux de Brené Brown sur le pouvoir de la vulnérabilité sont d’ailleurs particulièrement intéressants à ce sujet.


Ce travail de « quitter le masque social » revêtu parfois depuis l’enfance est un travail courageux, qui prend du temps.

Courageux car c’est souvent en réponse à des craintes, des peurs  que nous avons mis en place cette « carapace », cette  cotte de maille ( vous pouvez lire à ce sujet le conte du chevalier à l’armure rouillée).

Décider de s’en débarrasser coûte forcément !

Je suis moi aussi passée par ce chemin.

Pendant très longtemps j’ai revêtu des habits qui je pensais alors me protégeraient " j’étais la forte, j’étais une guerrière" !

Surtout ne pas me montrer vulnérable et encore moins montrer ma sensibilité . Impossible !

Ce qui m’a valu de vivre des jeux relationnels et des situations compliquées, hormis avec les rares personnes qui avaient envie de s’arrêter un peu plus mais c’était loin d’être souvent le cas !

Au final après ces années, j’ai réussi à faire de ce que je pensais être mon plus gros point faible ma force : ma sensibilité, ma perception et ma lucidité sont de sérieux atouts pour mon métier.


Ou comment l'accueil de nos vulnérabilités nous fait gagner en puissance !


Vous avez envie que nous creusions ce sujet ? Je vous invite à prendre Rv avec moi pour une séance diagnostic offerte où nous verrons ensemble comment je peux vous aider à être en paix avec votre singularité et vos vulnérabilités pour donner libre cours à l'expression de votre puissance .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *