fbpx

Vous la préférez avec ou sans filtre ?

Non je ne vous parle ni de cigarette, ni de café mais …de communication !


Chez les clients que j’accompagne, la communication est une préoccupation récurrente.

S’ils veulent travailler ce sujet, c’est qu’ils ont du mal à avoir de l’impact et que cela provoque des ruminations, parfois une perte d’estime de soi, voire une phase de repli sur soi et les conduit, il faut bien le dire dans une forme d’impasse.

S’ils revendiquent l’usage d’une comm. plutôt sans filtre, ils se confrontent aussi à  pas mal d’incompréhensions, de jugements, quand ils ne se retrouvent pas dans des conflits ou complètement isolés.

Vous aussi, vous êtes adepte d’une communication sans filtre ?

Vous voudriez en améliorer l’impact et l’efficacité ?

Alors découvrez  les pistes que je partage avec mes clients.

Au commencement, l’authenticité et la lucidité


Mes clients  font souvent le choix d’une communication qu’ils qualifient de sincère et authentique, à l’image des valeurs qu’ils incarnent.Ils sont aussi sensibles au choix des mots.

Cette option du « sans filtre » est souvent associée au besoin d’aller à l’essentiel , d’aller vite et parfois d’une vraie difficulté à se conformer aux cadres existants


Partager et mettre en œuvre


Excellents pour créer des réponses innovantes, ils partagent souvent la même intention  de départ : répondre rapidement à un problème  perçu comme complexe par leur environnement. Pour cela, nul besoin d’y aller par quatre chemins, ni d’observer un quelconque code pensent-ils .

C’est plutôt  rapide, « brut de décoffrage » et sans fioritures.

Le résultat  malheureusement c’est qu’ils sont peu entendus et rarement suivis.

Pire, ils se retrouvent affublés de jugements peu flatteurs

–       Arrogants,

–       Méprisants

–       Supérieurs

–       Colériques

–       Incompréhensibles,  complexes

Ce qui a pour conséquence de réveiller chez eux  le doute, de diminuer l’estime de soi et les amènent à rompre la communication, en « choisissant » le conflit ou le retrait.


Que faire quand vous voyez ce que vous voyez, quand vous savez ce que vous savez et que personne ne vous entend ?


Une première chose à se remémorer c’est que si la puissance est là, l’impuissance et la toute-puissance ne sont jamais très loin.

Manier  la « puissance intellectuelle » ne signifie pas être puissant dans tous les domaines. Et agir avec toute puissance risque de vous confronter directement à votre impuissance.

Pas facile à admettre mais éprouvé et vérifié !

Le plus souvent avec mes  clients , nous expérimenter ces trois pistes

A comme Accepter 

 Accepter son impuissance et en tirer un changement.

Je vois trop souvent  mes clients refaire de la même chose !

Or ce « toujours plus de la même chose » (cf. Grégory BATESON) vous maintient et vous renforce dans votre impasse.

En clair, crier, claquer la porte, considérer votre interlocuteur comme un « fiéfé con » vous maintient dans votre scénario.

A comme s’Allier 

Dans la nouvelle métaphorique de John Kotter sur le process de changement, Alerte sur la banquise, l’auteur nous raconte comment un pingouin qui voit l’effet du réchauffement climatique et perçoit une solution rapide, rame à se faire entendre de sa communauté. C’est en créant une alliance et une équipe pour communiquer qu’il parviendra à initier le changement.

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

Activer l’Adulte 

 Lorsqu’on ne se sent pas entendu (donc  reconnu), on a  tendance à activer dans la  communication ce que l’Analyse Transactionnelle  nomme l’état du moi enfant rebelle.

La conséquence directe, c’est qu’il réveille chez l’interlocuteur l’état du moi parent normatif dont la caractéristique est de manier la sanction, le jugement pour renvoyer illico presto «l’’enfant» dans ses « buts ».

Si vous activez l’état du moi adulte, axé sur le questionnement, les faits, vous aurez bien plus de chance d’être entendu.

Et cela vous évitera de tomber dans le piège du triangle dramatique qui conduit tout droit au conflit (cf. arrêtez de vouloir sauver le monde).



Si ces sujets de la communication vous  préoccupent,

Si vous avez décidé d’améliorer l’impact de votre communication

J’aurai plaisir à vous offrir un temps d’échange en prenant rendez-vous sur mon agenda.

Nous verrons ensemble comment je peux vous aider à faire un pas de plus pour rendre impactante votre communication authentique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *