fbpx

En finir avec je voulais mais …. au final je n’ai rien fait

Je voulais le faire … mais je ne l’ai pas fait! Mes pistes pour sortir de l’auto sabotage

Certains de mes clients sont comme bercés (et souvent agacés) par cette ritournelle ; alors qu’ils ont l’envie d’opérer un changement, de mettre en œuvre une décision (grande ou petite), de prendre leur destin en main …

Ils s’arrêtent en chemin, ou même ne commencent rien !

Leur super idée reste au stade de le belle idée . Pourtant tout est là. Ils ont tout ou quasi pour mettre en œuvre leur projet et pourtant ils sont comme figés ! Je vous propose quelques pistes pour sortir de cette impasse dans laquelle la petite voix du saboteur vous enferme ! 

D’abord reconnaître la voix/voie du saboteur

Pour commencer, je vous invite  simplement à reconnaître cette petite voix qui vient vous stopper dans votre élan…

Un peu à la manière d’une émotion qui survient (cf. Cessez de gérer vos émotions, accueillez-les).

Puis notez, identifiez à quel moment cette voix surgit. Sur quoi, quand et comment vous sabotez-vous ? Êtes-vous plutôt du genre à repousser au lendemain, à mettre en place des stratégies pour éviter de vous y mettre, à tomber malade, à trouver une autre chose à faire. Est-ce pour tout type de projet ?

Notez, identifiez, conscientisez, car le plus souvent il s’agit bien d’un processus inconscient.

Puis identifier ce qui se cache dessous !

C’est tout sauf un exercice facile ; plus simple à faire en étant accompagné. 

Pour cela posez-vous  la question :  et, si ça marchait, et si j’y arrivais, que se passerait-il ? En creusant (ce phénomène inconscient) avec des personnes que j’accompagne, on arrive à des choses comme : « j’ai peur de réussir… car au final dans ma situation actuelle, je ne fais de l’ombre à personne » .« Je n’ai jamais réussi, donc si ça changeait, est ce que l’on m’aimera encore ? » « Si je vais jusque-là, je ne suis pas du tout sûre de respecter les valeurs que l’on m’a inculquée dans mon éducation (…), je ne peux donc pas le faire». Au final, c’est parfois la culpabilité qui émerge, ou la peur de modifier un équilibre bien établi, ou celle d’écorner la loyauté au système familial ou professionnel dans lequel vous évoluez ! Ces phénomènes sont très puissants, et il est difficile de les conscientiser seul ; c’est la raison pour laquelle il vaut mieux être accompagné.

La politique des petits objectifs

J’observe que c’est d’autant plus facile de se saboter que l’objectif est grand et qu’il parait insurmontable ! Changer de vie, quitter son équilibre familial, déménager à l’autre bout du monde peuvent paraitre à certains moments de nos vies quasi insurmontables. Dans ces cas là, je propose souvent à mes clients de « découper petit » leurs objectifs et de franchir un à un  les objectifs ; après tout lorsque vous plongez, vous descendez et remontez  par palier, jamais d’un seul coup ! Alors pourquoi pas tenter les paliers d’objectifs ? 

Un objectif oui mais avec un délai !

J’observe aussi que la voix du saboteur a d’autant plus de portée que les objectifs fixés sont sans délai ni limite dans le temps (c’est le fameux T du SMART) ; ce sont ceux du genre « un jour, j’écrirai mon roman, un jour j’irai au bout du monde,  un jour je monterai sur scène …En posant une limite dans le temps, vous vous donnez la possibilité de vivre votre rêve plutôt que rêver votre vie !

 L’auto-compassion

Pratiquer l’auto compassion consiste à  porter sur soi le regard que l’on porte sur un de ses bons amis.Un regard où se mêlent le soutien, l’encouragement, la franchise, la lucidité,  la bienveillance . L’auto compassion revient à porter sur soi ce regard de lucidité qui nous permet de reconnaître nos points forts, nos difficultés, notre tendance à procrastiner (…) mais aussi nos belles réussites. S’auto flageller n’a jamais permis d’avancer plus vite !

Avec ces pistes, la voix du saboteur devrait perdre de l’ampleur !

Si cet article vous a plu, alors partagez-le .

Si vous souhaitez en savoir plus sur les accompagnements que je propose, je vous invite ou à prendre contact avec moi pour une séance découverte que j’ai grand plaisir à vous offrir.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *